Articles

À tout moment, le changement peut frapper dans nos vies. Parfois, il frappe fort, et c’est bien souvent hors de notre contrôle. Par contre, ce qu’on contrôle, c’est la façon avec laquelle on compose avec la situation. Voilà pourquoi apprendre à apprivoiser le changement peut s’avérer très bénéfique, dans notre vie tant professionnelle que personnelle.

Ces événements qui changent tout

Une perte d’emploi, un changement majeur, un accident ou une pandémie mondiale, ces situations ont un point commun. Dans tous les cas, nos certitudes sont ébranlées et nos repères se brouillent. Il est alors important d’entreprendre des actions pour préserver sa santé psychologique.

Apprivoiser le changement contribue à la préservation de cet équilibre, et ça s’apprend. Cela dit, pour apprendre, il faut d’abord bien comprendre la situation. D’ailleurs, voici une séquence qui peut s’appliquer à tout type de circonstance déstabilisante : compréhension, expérimentation, solution.

Comprendre pour agir

La compréhension exige de prendre le temps d’observer ce qui se passe, pour être en mesure de l’expliquer. En fait, cela peut nécessiter l’intervention d’une ressource extérieure. En effet, celle-ci nous aidera à voir clair ou à saisir des éléments qui pourraient nous échapper.

Comment peut-on aborder une question pour bien la comprendre? Premièrement, on peut décrire la situation dans laquelle on se trouve. Oui, oui! On prend un papier et un crayon, et on décrit la situation en un paragraphe. Puis on le relit et on le corrige. Ensuite, une fois que celui-ci nous convient, on note les conséquences potentielles dans un deuxième paragraphe. Finalement, dans un troisième paragraphe, on propose 3 pistes de solution.

Voici comment formuler celles-ci :

1re solution :      Ne rien faire, ce qui sera souvent le choix de bien des gens. Notons cette solution même si cela n’a pas de sens pour nous. Après tout, c’est une possibilité!

2e solution :       Procéder par étapes et enclencher un processus qu’on peut analyser au fur et à mesure.

3e solution :       Opter pour une solution beaucoup plus drastique: tout quitter, recommencer à zéro, se réinventer en une journée. Bien que ça puisse avoir son charme, c’est un peu plus risqué comme solution.

Déjà, avec un tel exercice, on a davantage de prise sur la situation, on commence à apprivoiser le changement.

Passer à l’action

Ensuite, vient le temps d’agir. C’est la phase de l’expérimentation. Car se mettre en mouvement ne signifie pas avoir tout bon du premier coup! En effet, expérimenter implique de faire des essais, des erreurs, puis de recommencer. On s’ajuste, on corrige le tir, on consulte un professionnel au besoin, mais on avance!

Surtout, on garde à l’esprit qu’on se trouve en transformation, en chantier! Dans un chantier, il y a de la poussière, on déplace le décor et le désordre s’installe. C’est inévitable! Alors, comment rester en paix quand tout est sens dessus dessous autour de nous?

  1. Demeurons indulgents envers nous-mêmes
    1. Acceptons de s’accorder un temps d’adaptation;
    2. Misons sur nos forces personnelles ainsi que sur des stratégies qu’on a déjà utilisées pour diminuer le stress ou pour surmonter une épreuve. On pourra ainsi mieux traverser ce moment.
  • Deuxièmement, verbalisons ce qu’on vit et partageons cela avec une personne de confiance
    • La solitude?
    • Des préoccupations?
    • De la peur?
  • Demandons de l’aide quand on se sent dépassé
    • Ce n’est pas un signe de faiblesse, au contraire! C’est se montrer assez fort pour prendre les moyens de s’aider.
    • N’attendons pas qu’il soit trop tard, essayons de tendre la main quand la situation commence à nous échapper.

Apprivoiser le changement

Le passage à l’action, s’il respecte nos observations du début, nous mènera vers la solution qui nous servira le mieux. Et parce qu’on aura choisi l’action, basée sur des observations honnêtes, on sera arrivés à notre solution.

Comme ça? Oui, comme ça! La solution vient de l’expérimentation. Apprivoiser le changement vient du fait qu’on n’a pas choisi la peur paralysante, mais qu’on a opté pour l’action.

Et ça, ça ressemble franchement à une réussite!

Si vous souhaitez creuser la question, je vous invite à découvrir mon livre Apprivoiser le changement et réussir, sur mon site reper.ca.

Raymond Landry, auteur

Éditions Reper